La Psychanalyse avec Wilfried R. Bion

 

Auteurs du livre :
François Levy


Revue : n°24 juin 2015

Auteur de l'article : Simone Korff Sausse


La Psychanalyse avec Wilfried R. Bion, Ed Campagne Première, 2014, ISBN : 978 2372060066.

Ce livre de François Lévy, psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, (SPF), auteur de nombreux articles, est le fruit d’un énorme travail. Quinze ans d’un séminaire d’enseignement sur l’œuvre de Bion, plusieurs années de rédaction.

C’est dire que l’ouvrage constitue un véritable outil de travail, non seulement pour qui voudrait aborder l’œuvre de ce grand psychanalyste, mais également pour ceux qui le connaissent et le pratiquent déjà et qui y trouveront des développements approfondis et des éléments bibliographiques très fouillés.

François Lévy présente cette œuvre réputée difficile en guidant le lecteur, pas à pas, comme un voyageur dans un pays étranger. Il articule des perspectives générales qui situent Bion dans la pensée philosophique et psychanalytique – car en effet Bion est un grand penseur, dont la préoccupation principale était « Qu’est-ce que penser ? » – avec des éléments biographiques très éclairants, et des notions beaucoup plus spécifiques, que l’auteur n’hésite pas à étudier dans le détail, comme elles le méritent. Alors que Bion a la réputation (qui décourage certains !) d’être très abstrait, François Lévy montre que ces théories ont toujours des implications directes dans la clinique. Par exemple, le concept bionien de « non-sein » qui renvoie au concept de « préconception » permet de repenser la question du deuil et de la perte de l’objet. C’est pourquoi, lorsque François Lévy cherche les origines de la pensée de Bion dans l’œuvre de Freud et celle de Mélanie Klein et qu’il le dit fidèle à l’un et à l’autre, on peut se demander si, en fait, l’œuvre de Bion n’est pas plus en rupture qu’en continuité avec ses prédécesseurs.

Tous les grands concepts de Bion sont évoqués et expliqués, dans leurs origines et leurs prolongements. La fonction alpha toujours reliée, selon Bion, à une « expérience émotionnelle partagée »,  le modèle contenant-contenu, les processus de transformations, le fameux et mystérieux point O. Un chapitre original est consacré  à « La récusation de la causalité », où François Lévy montre comment la psychanalyse bionienne nous invite à repenser le modèle de la causalité.

Le livre se clôt avec un chapitre sur les recherches sur les groupes, ce qui est paradoxal, puisque c’est avec les groupes que Bion a commencé, mais qui est en fait très pertinent, car Bion n’a jamais oublié ses travaux sur les groupes, même s’il ne les a plus pratiqués et l’appareil psychique de Bion est toujours conçu comme une configuration groupale.

Une bibliographie et un index complet seront des outils très utiles pour les lecteurs, les étudiants et les chercheurs.

Publié le 16 juillet 2015

 

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.

   

Société Psychanalytique de Paris
21 rue Daviel – 75013 Paris
E-mail : spp@spp.asso.fr
Tél. : 01 43 29 66 70

© 2013 Société Psychanalytique de Paris
Responsable de la publication : Vassilis Kapsambelis
Directeur de publication : Denys Ribas